"L'activité d'autopartage est définie par la mise en commun, au profit d'utilisateurs abonnés, d'une flotte de véhicules de transports terrestres à moteur. Chaque abonné peut accéder à un véhicule sans conducteur, pour le trajet de son choix et pour une durée limitée." (article 19 du projet de loi Grenelle 2)

Une erreur est survenue dans ce gadget

8 mars 2009

Bilans écologiques et transparence


Le site Scientific American nous fait part d'une étude réalisée par Toyota qui montre que garder une voiture le plus longtemps possible peut s'avérer plus écologique qu'une mise à la casse anticipée. En effet, la fabrication et le transport d'une voiture représenterait environ 28% de son emprunte écologique sur l'ensemble du cycle de vie.



On comprendra derrière cette étude les intérêts de la firme Toyota dont les voitures sont connues pour être les plus fiables au monde ! Mais même si le chiffre affiché est erroné, cette étude à la mérite de mettre en lumière une mauvaise appréhension des questions liées aux pollutions des voitures. Trop souvent, les politiques se contentent de prendre des décisions sur les seules émissions liées à la circulation.

C'est ainsi que la "prime à la casse" ou le développement des voitures électriques (surtout si l'électricité est fabriqué à partie du charbon !) ne sont peut-être pas des mesures si bénéfiques pour l'environnement. Même la voiture hybride pourrait avoir une emprunte écologique plus importante qu'une voiture classique !

Dans ce contexte de doute, il n'y a pas de solution miracle. La transformation du parc automobile français vers du "tout électrique", nécessiterait la construction de plusieurs centrales nucléaires. De quoi réfléchir...
Et de rappeler qu'une voiture sera toujours source d'insécurité, de consommation abusive de l'espace et de congestion.

5 commentaires:

Colibri a dit…

Deux centrales nucléaires seulement ???
On n'est pas du tout dans cet ordre de grandeur, mais plutôt l'équivalent de 50% du parc actuel, soit une trentaine de réacteurs.
Voir l'article de Jancovici sur ce sujet.

La voiture autrement a dit…

C'est ce que j'ai entendu dans l'émission de vendredi de C dans l'air sur la voiture électrique...
Peut-être qu'il ne s'agissait pas du parc complet de voitures.
Merci pour le lien.

Anonyme a dit…

un lien intéressant même s'il est ancien (2003).

Colibri a dit…

Malheureusement, depuis 2003, les lois de la physique n'ont pas changé. Une voiture électrique consomme toujours autant pour se mouvoir et un réacteur nucléaire produit toujours autant d'électricité. À quelques % près s'entend.

Steve a dit…

Lu dans "Les Echos" du 26/12/08
“Pour faire rouler, à l’horizon 2020, 1,5 million de voitures électriques en France, un objectif jugé aujourd’hui réaliste par les constructeurs, il faudrait construire une, voire deux centrales nucléaires supplémentaires”.

Petit exercice : sachant que le parc automobile en France est composé de 36 millions de voitures, devinez le nombre de centrales atomiques qu’il va falloir construire ?

Aussi, à savoir quand on lit les textes de Jancovici. Ce monsieur est un pro-nucléaire décompléxé.

Une erreur est survenue dans ce gadget